Jeremy Laffon

Jérémy Laffon explore le rapport contradictoire entre action et inaction, en s’appliquant à tester la capacité de mouvement et de mise en tension des éléments qu’il emploie. Ses œuvres, qu’elles soient performatives ou sculpturales, sont marquées par une rythmique certaine où la répétition du geste semble récurrente. Soumis à l’impulsion de l’artiste, les matériaux sont ensuite livrés à eux-mêmes, illustrant notre incapacité à contrôler le cours des choses. Cette opposition entre le dur labeur que représente la construction de l’œuvre et son abandon à des facteurs indépendants de notre volonté questionne la détermination de nos sociétés contemporaines à vouloir produire toujours plus, et désacralise avec humour le geste artistique.

(Clémence Plantard, 2018)

en duo avec Elvia Teotski video HD, 16:9, 7’45’’ (boucle) Installation, technique mixte Installation. Dimensions variables Installation in situ et performance Installation in situ Installation (avec Elvia Teotski) Vidéo, HD, 16:9, 14min Pierres de sel, dimension variable